browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Solidarité et Voyage

Ne prenez pas à la légère, les plus petits actes de bien.

Les gouttes d’eau en s’ajoutant, remplissent une immense jarre.

Patrul Rinpotché (1808-1887)

Les évènements du printemps 2015, justifient encore plus notre attitude, non pas d’assistanat mais d’entraide réfléchie et mature. Les actions que je mènerais pendant l’automne 2015 vous seront rapportées lors d’un compte-rendu vers la fin d’année !.

Chunten à Langtang

Chunten à Langtang

Vous pouvez télécharger la news d’automne 2015 relative au Projet « Maddat garnu ».

Le récapitulatif des actions développées entre Octobre et Décembre 2015 est accessible ici.Tableau récap action Oct:Déc 2015red

Merci de votre action à nos côtés.

____________________________________

Le Népal est l’un des pays les plus pauvres de la planète, cela justifie l’entraide, mais elle doit être réfléchie et maitrisée. Même si elle émane, généralement, d’un geste simple et humain, elle peut parfois s’avérer dévastatrice sur le comportement et la vision des populations, notamment les enfants. Ces erreurs, nous les avons parfois commises, tout autant que ces « touristes trekkeurs »; donner çà et là, des ballons, des stylos ou des bonbons aux enfants, des élastiques ou des colifichets aux jeunes femmes, voire de l’argent, etc…, en ayant le sentiment de faire plaisir, d’être utile, en s’attirant une sympathie, qui n’est jamais feinte d’ailleurs.

Mais qu’en est-il après notre passage? Quels sont les bouleversements provoqués, lorsque nous quittons les lieux ou le groupe?… Jalousies, incompréhensions, confusions dans les mémoires « locales » et ce qui était un geste de contact, devient un moyen, un « job », sous la forme de mendicité, de demandes ou de propositions « dérivantes ».

Dès lors il y a modification des comportements de nos « hôtes », de ces populations; Ils se créent des différences économiques et sociales entre ceux qui profitent de ces « gestes » et les autres, qui peuvent ne pas comprendre. Ces incompréhensions propres à déséquilibrer le système, les traditions, les façons de vivre des familles… Certes l’organisation locale ou nationale à des carences, mais ce fragile équilibre participe d’une culture et d’une vie aux règles ancestrales qui doit évoluer, à sa propre vitesse, et non à celle de nos « maladresses »…

J’ai pris le parti de profiter de mes voyages, au Népal ou ailleurs, pour participer, lorsqu’elle se présente, à une action solidaire sous la forme d’une aide, ponctuelle, à une famille, une communauté, un village, une école…

La participation à cette aide vous sera proposée, jamais imposée, et pourra se traduire par le transport dans vos bagages (d’équipements ou de vêtements), propre à une action spécifique, décidée en amont avec une famille, une école, une collectivité, ou une action « in situ »qui s’inscrirait dans notre cheminement.

Réaliser une action solidaire n’est pas innocent, elle doit être réfléchie et comprise dans son ensemble par celui qui y participe.

Raymond